Agenda Janvier 2019


 

1er Janvier : Tout ce qui change pour vous...

Smic, prix du gaz, prélèvement à la source, interdiction de certains pesticides... plusieurs mesures sont entrées en vigueur le 1er janvier 2019. Tour d'horizon de ce qui change.

SALAIRES ET REVENUS

Le smic horaire passe de 9,88 à 10,03 euros brut (+1,5%), et le smic mensuel de 1.498 à 1.521 euros sur la base de 35 heures hebdomadaires. En net, la hausse sera de 16 euros, établissant le smic mensuel à 1.204 euros.

Les heures supplémentaires seront exonérées de cotisations salariales et d'impôt sur le revenu jusqu'à 5.000 euros net par an. Tous les salariés, y compris les fonctionnaires, pourront en bénéficier.

La CSG baissera pour 5 millions de retraités. Leur taux de prélèvement passera de 8,3% à 6,6%. La mise en œuvre pourrait prendre plusieurs mois mais les bénéficiaires seront remboursés rétroactivement.

La prime d'activité va augmenter de 90 euros et sera élargie de 3,8 à 5 millions de foyers éligibles. Les CAF verseront cette prime revisitée à partir du 5 février, y compris aux nouveaux allocataires s'ils font une demande avant le 25 janvier.

RETRAITES

Les retraites de base seront revalorisées de 0,3%. Ceciconcerne aussi certains régimes complémentaires (travailleurs indépendants, salariés du BTP, contractuels de la fonction publique), ainsi que les pensions d'invalidité et les prestations pour accident du travail ou maladie professionnelle.

Les cotisations retraite des salariés du privé vont augmenter légèrement, sans ouvrir de droits supplémentaires sur leurs futures pensions. Ils seront en outre incités à travailler plus longtemps, jusqu'à 63 ans au moins, via un nouveau système de "bonus-malus".

ENERGIE

Les tarifs réglementés du gaz accusent en janvier une baisse de près de 2%. Elle est directement liée au repli des cours du gaz et du pétrole sur les marchés ces dernières semaines. Si d'aventure ils repartaient à la hausse dans les mois à venir, le gouvernement a d'ores et déjà demandé à Engie de prendre des mesures afin que cela ne se répercute pas sur les tarifs réglementés dans l'immédiat.

Le chèque énergie sera augmenté de 50 euros et bénéficiera à 5,8 millions de ménages pour payer leurs factures d'énergie ou des travaux de rénovation énergétique.

FISCALITE

Le prélèvement à la source entre en vigueur et se concrétisera sur les feuilles de paye des 38 millions de foyers français concernés fin janvier. Les taux prélevés ont été révélés en avril-mai dernier. Chez les salariés, l'impôt sera prélevé directement par l'employeur : il apparaîtra sur la fiche de paie au même titre que les cotisations sociales. Chez les retraités, la collecte sera réalisée par les caisses de retraite. Les travailleurs indépendants verseront un acompte mensuel ou trimestriel, calculé par l'administration en fonction de leurs revenus des mois précédents, puis ajusté selon leurs revenus effectifs. Si votre situation familiale ou financière a évolué (mariage, naissance, évolution des revenus, départ en retraite...) depuis 2017, conduisant à une variation significative de votre impôt sur le revenu par rapport à votre déclaration de 2018, vous pouvez le signaler dès le 2 janvier 2019. Il est possible de le faire depuis votre espace particulier sur le site impots.gouv.fr dans la rubrique "Gérer mon prélèvement à la source", par téléphone (0 809 401 401) ou dans un centre des finances publique.

TRAVAIL

Le compte personnel de formation sera désormais alimenté en euros et plus en heures. A hauteur de 500 euros par an (800 euros pour les peu qualifiés et handicapés) dans la limite de 5.000 euros (8.000 euros). Les heures déjà acquises sont converties au taux de 15 euros.

La réglementation de l'apprentissage évolue : la limite d'âge maximum passe de 26 à 29 ans. La durée de travail pour les apprentis est assouplie. Une aide unique est créée pour les entreprises de moins de 250 salariés. Les apprentis pourront entrer en formation tout au long de l'année, et bénéficier d'une aide au permis de conduire de 500 euros.

SANTE - ENVIRONNEMENT

Le prix de vente des prothèses auditives sera plafonné à 1.300 euros. Le remboursement minimum par la Sécurité Sociale et les mutuelles passera de 199,71 à 300 euros. Pour les enfants jusqu'à 20 ans révolus, ces deux montants seront alignés à 1.400 euros.

L'achat, l'usage et le stockage de produits phytopharmaceutiques (pesticides de synthèse) seront interdits aux particuliers et jardiniers amateurs. Les produits pourront être récupérés pour retraitement par les filières de recyclage spécialisées.

Le prix de certaines cigarettes augmente dès janvier, avant l'importante hausse de 50 centimes prévue pour mars prochain. Pour l'instant, il s'agit plutôt d'un ajustement de certains industriels. Le prix du paquet de 20 Marlboro Red (groupe Philip Morris) passe par exemple de 8 à 8,20 euros. Le gouvernement a prévu un train soutenu d'augmentation, afin de fixer le prix d'un paquet de cigarettes à 10 euros d'ici 2020. 

PROMOTIONS

Les promotions sur les produits alimentaires dans la distribution ne pourront pas excéder 34% du prix de vente au consommateur. Les promotions du type "un acheté, un gratuit" seront donc interdites au profit des "deux achetés, un gratuit". Il s'agit d'essayer de rééquilibrer le rapport de forces entre producteurs et distributeurs et lutter contre la guerre des prix.


    57 ans de mariage dignement et joyeusement fêtés chez les seniors..

.Il se passe toujours quelque chose chez les seniors pinétois et toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver et passer un bon moment ensemble.

C’C'était le cas dernièrement, à l’occasion des 57 ans de mariage de Denise et André Bastoul, un anniversaire qui a été dignement fêté puisqu’ils sont nés tous les deux un 16 janvier et se sont mariés un 16 janvier. Qui dit mieux ?

Ils avaient préparé un goûter, qu’ils ont partagé avec tous les amis du club dans une ambiance des plus joyeuses, chacun racontant anecdotes ou sa petite histoire.

Cinquante-sept ans à cheminer ensemble, ça en fait des bons et mauvais souvenirs mais, au final, on ne retient que les bons.

Souhaitons encore de nombreuses années de bonheur à Denise et André avec tous les seniors du club de Pinet..


Les aînés des entrent dans la danse.

.

Il y avait beaucoup de joie et de bonne humeur pour la présentation des vœux à l’Ehpad Les Floréales.

La directrice, Hélène Castel, avait, pour cette occasion, invité le maire, Gérard Barrau, accompagné des élus Robert Perez et Annie Jaoul, pour une après-midi festive, animée par Bénédicte Blanc et son voyage en chansons à travers le temps.

Aidés du personnel, les résidents se sont lancés sur la piste pour la farandole et ont ensuite dansé, pour les plus agiles, une partie de l’après-midi, avant de déguster les galettes et tirer les rois.

Un bon moment pour oublier les petites misères de l’âge et se replonger dans les souvenirs heureux de leur jeunesse, retrouver, le temps d’une danse, ses jambes de vingt ans…

Le maire a pu saluer et échanger avec les résidents qui, après une vie bien remplie, prennent maintenant un repos mérité en maison de retraite.

.

 

Vendredi 25 - 18h

Comité de Jumelage

Assemblée générale - Salle S. Castanier


Vendredi 18 Foyer des Campagnes - 18h

Vœux à la population

 Le maire, Gérard Barrau, a présenté ses vœux. Il a exposé les projets pour 2019

Construire l’avenir pour rester maître de sa vie" : tel fut l’un des souhaits formulés par Gérard Barrau, maire, entouré de ses conseillers municipaux, du conseiller départemental Vincent Gaudy et de nombreuses personnalités, lors de la présentation de ses vœux à la population.

 

Après quelques mots d’inquiétude sur l’avenir du pays, le premier magistrat est revenu sur la vie de sa commune : "En tant que maire et avec l’équipe municipale, je sais pouvoir compter sur le dynamisme de toutes les forces vives qui font vivre notre village avec un tissu associatif très riche. Un exemple illustre cette énergie, et cela depuis 21 ans : les records de dons, à l’occasion du Téléthon. Cette année encore plus de 8 500 € ont été collectés, sans compter toutes les autres actions de solidarité, notamment pour nos amis Audois."

Le maire a accueilli deux nouveaux commerçants, M. et Mme Acardo, qui ont repris le café du Centre et CS Auto garage automobile.

Les vœux sont aussi l’occasion de faire un retour sur les chantiers programmés en 2018 : tous les projets ont été réalisés et certains sont en phase d’achèvement, sans augmentation de la part communale des impôts locaux.

"L’engagement que nous avons pris en 2014 arrive dans la phase de son ultime réalisation avec la nouvelle mairie et la place Pierre-Thieule, l’accessibilité et l’aménagement complet du tour de l’église, l’extension de la salle des fêtes, la réfection de l’avenue du Picpoul, deux classes supplémentaires à l’école primaire, la réalisation du lotissement les Hauts de Pinet 2, et, enfin, la zone d’activité du Roubié. Soyons confiants pour cette année 2019."

Deux agents de nuit de la maison de retraite des Floréales, Marlène Budin et Rym Makloouf, ont été honorés pour leur acte de courage lors de l’incendie du 29 janvier et ont reçu la médaille de la Ville.

Le discours intégral du maire

.


Mercredi 16 - 12h

Repas des Aînés - Salle des Fêtes

Le maire et le CCAS ont gâté les aînés pinétois, surtout les dames

Pas moins de quatre-vingt-dix convives étaient invités par le maire, Gérard Barrau, et le CCAS pour ce repas traditionnel des vœux aux aînés.

" L’an dernier, nous n’avions pu faire ce repas à cause de mes problèmes de santé, aussi, cette année, nous avons choisi de vous gâter et avons fait des efforts pour vous offrir un menu d’excellence".

Le maire a ensuite offert à la doyenne de l’assistance, Geneviève Arnaud, un bouquet de roses avant d’en offrir une à chaque dame, aidé dans cette tâche bien agréable par l’élue en charge des Affaires sociales, Annie Jaoul.

C’est le traiteur Vatou qui officiait pour le plus grand plaisir des gourmands et gourmets qui ont su apprécier le foie gras, la langouste ou encore le gigot et sa farandole de légumes. L’après-midi s’est poursuivie en chansons.

 

  Vendredi 11 - 15h

Galette des Rois - Foyer des Seniors

Les seniors pinétois toujours ne manquent pas une occasion de se retrouver pour passer un bon moment. C’est donc avec un plaisir évident qu’ils se sont réunis dans leur foyer pour tirer les rois et partager la galette.

Le hasard a bien fait les choses puisque la reine de la fête, qui a coiffé la couronne, est la doyenne du club, Rose Majory, et son roi d’un jour, Alain Vistuer.

Comme le dit la présidente, Josy Obiol : "Le foyer, c’est un peu notre seconde famille, pour ceux qui sont seuls, c’est l’occasion de rompre la solitude. On se retrouve autour d’un café ou un chocolat chaud. Pendant que certains jouent aux cartes, d’autres font un Scrabble, les dames tricotent, tout en parlant, souvent, des petits enfants, des soucis du quotidien ou pour organiser des activités et sorties."


Basket-ball : une formation pour désigner les arbitres de demain

Pour devenir arbitre de basket, il n’y a pas d’âge : ni minimum, ni maximum, Il suffit d’être licencié à la Fédération française de basket-ball. Les très jeunes peuvent suivre une formation et, ensuite, arbitrer les matches dans leur club. Toute personne ayant été entraîneur ou joueur peut suivre une formation adaptée dans son comité ou Ligue, en fonction de son expérience.

Nicolas Isern, président du Picpoul basket-club, a saisi l’opportunité d’organiser une formation d’arbitres avec 23 jeunes joueurs. Il a, pour ce faire, sollicité l’intervention d’une déléguée de la commission des officiels du comité de l’Hérault.

Ainsi, des cours théoriques ont été dispensés, histoire de rappeler les règles, les conditions d’arbitrage. Les jeunes basketteurs ont pu poser des questions et se faire expliquer certains points précis, avant de mettre toutes leurs connaissances en pratique.

Cette formation a pour objectifs de répondre aux exigences de la FFBB, en alignant des arbitres “club” sur des rencontres officielles de jeunes. Elle permet aussi aux jeunes licenciés de se mettre à la place des arbitres officiels, et donc, de comprendre qu’ils ne peuvent pas tout voir, que chacun doit rester à sa place. Le respect des officiels étant primordial.

Une autre session de formation est prévue à la fin de ce mois de janvier, au gymnase de Pinet. Certains des participants se sont d’ores et déjà inscrits à la formation arbitres officiels.

Une saine et bonne émulation pour ce club qui met en avant toutes les opportunités et toutes les chances pour réussir à rester performant.

 

Vendredi 11 - Halle des Sports à Bessan

Vœux de la CAHM


Lundi 7 - Domaine de Bayssan

Vœux du Département