.

Agenda Avril 2021

.

Pour les viticulteurs, la Région débloque une première aide de 5 M€

.

.

.

Ce vendredi, la présidente de la Région Carole Delga est venue avec les représentants de la filière viticole à la rencontre des viticulteurs lourdement touchés par la gelée noire qui a ravagé plus de 50 % du vignoble du Picpoul de Pinet. Gregory Farras président de la cave de l’Ormarine et le directeur Cyril Payon ont présenté la situation du vignoble où sur 3 600 ha, 1 600 impactés par le gel et 800 gelés à 100 %.

Les différents représentants de la viticulture en présence de nombreux élus ont fait part de leurs inquiétudes et ont proposé des pistes à creuser pour aider au mieux les professionnels à se sortir de cette grave situation.

Pinet est touché mais aussi Pomerols, Florensac et une grande partie du vignoble héraultais.

"Dans l’Hérault, 70 % des vignes ont été touchées sur 50 à 80 % des parcelles. Réunis ce matin en commission permanente, les élus régionaux ont voté la création d’une aide exceptionnelle de 5 M€ qui pourra être abondée d’autant par nos partenaires locaux", a annoncé Carole Delga

Puis, dans un deuxième temps, elle a proposé que tous les intervenants État, Région, Département, agglomération, commune et surtout l’Europe s’unissent pour mettre en place toutes les actions possibles afin de réorganiser les procédures de soutien aux professionnels dans le cas des catastrophes climatiques qui sont devenues récurrentes dans notre région.

Dans la vigne de Ludovic Rascalou, tous ont pu constater les dégâts de cette gelée noire et la détresse des vignerons.

"La Région attribuera également, en fonction des modalités de mise en œuvre du fonds de solidarité créé par l’État, des aides aux viticulteurs ne pouvant bénéficier d’aides de calamités agricoles. Pour soutenir les jeunes agriculteurs et viticulteurs installés récemment, la Région maintient le versement des aides à la plantation prévues en 2021, même si les jeunes plants ont été gelés".

Elle a également souhaité comme d’ailleurs l’ont soulevé les intervenants présents, une refonte du système assurantiel. "Les assurances devront se mobiliser et être solidaires, le système bancaire doit être tout autant concerné."

Ainsi, la présidente, les élus locaux et les représentants du monde agricole ont affiché leur volonté de faire évoluer tous ensemble les choses et de rendre ainsi l’espoir à toute une profession aujourd’hui sinistrée et en plein désarroi.

..


.