Agenda Septembre 2019

.


.Les travaux de la place Pierre-Thieule ont été officiellement réceptionnés par la mairie

 

 

En cette fin de mandat, les travaux se terminent les uns après les autres. C’est ainsi qu’après plusieurs mois de chantier, la place Pierre-Thieule a été réceptionnée par la commune, en présence du maître d’œuvre, le cabinet Seri, et les entreprises.

Avant d’en arriver au stade de la réception des travaux, le projet a consisté, en premier lieu, à changer l’orientation de la place en l’implantant est-ouest au lieu de nord-sud, la redessiner et la refaire entièrement. Ce fut aussi l’occasion de créer un lien physique entre le quartier nouveau des Terres-Domitiennes et le centre ancien.

Ce nouvel espace arboré, fleuri avec des plantes méditerranéennes peu gourmandes en eau et revêtu de matériaux nobles, avec des équipements publics et du matériel urbain de qualité, donne une image moderne de la commune, constituant un ensemble cohérent avec la nouvelle mairie.

Cette place a pour vocation de devenir un lieu agréable de rencontres et d’échanges qui créeront du lien social ente les Pinétois. Elle accueille, désormais, toutes les manifestations du village. Ainsi, trois fêtes estivales y ont déjà été organisées, une brocante, avec l’association des parents d’élèves, et la journée des associations.

Le coût total de cette opération est de l’ordre de 400 000 €, subventionnés par le Département à hauteur de 100 000 € et par la Région, pour 100 000 € également, le reste restant à la charge de la commune.

.


.Alphonsine Carpentier est désormais âgée de 100 ans

 

 

Coquette, enjouée et malicieuse, c’est auprès de son fils Jean-Jacques, de sa fille Jacqueline, du personnel et résidents de l’Ehpad les Floréales, qu’Alphonsine a fêté son anniversaire à Pinet.

Née Rhul à Saint-Thibéry le 14 septembre 1919, elle s’est mariée avec Jacques-Carpentier le 8 novembre 1944. Le travail de Jacques, ingénieur, les a amenés à Tourcoing où ils ont vécu plus de 40 ans et où Alphonsine a élevé ses trois enfants : Jean-Jacques, Jacqueline et Monique (décédée il y a 25 ans).

A l’âge de la retraite, Alphonsine avait émis le vœu de revenir au pays et c’est ainsi qu’ils s’installèrent au Cap d’Agde. Jacques étant tombé malade, ils décidèrent de se retirer en Ehpad et choisirent les Floréales. Mais après 72 ans de mariage, Jacques est parti, laissant Alphonsine continuer seule son chemin bien entourée de ses enfants, ses cinq petits enfants et ses dix arrières petits enfants.

 


.Football : la saison ne peut pas mieux démarrer pour les joueurs de l’USO

.

 

La saison débute à peine que, déjà, dirigeants et joueurs en ont pris plein les yeux !

Pour le premier tour de la Coupe de France, les joueurs étaient au stade Duvochel, à Pinet, où l’équipe de Départementale 2 a fait tomber la Régionale 3 de Pignan : un exploit !

Et un exploit peut en cacher un autre. Pour le deuxième tour de cette même Coupe de France, l’USO Florensac/Pinet a reçu Castelnau-le-Lez/Le Crès (R2). Il y avait cette fois-ci non pas deux, mais trois divisions d’écart, et, là encore, le match a été gagné !

La machine est lancée et, ce dimanche 15 septembre, à 17 h 30, aura lieu le troisième tour de la compétition : l’USO recevra Paulhan/Pézenas sur le stade de Pinet.

Par ailleurs, la rentrée s’est faite sans souci et toutes les catégories ont repris les entraînements en ce début septembre.

Pour cette rentrée officielle chez les jeunes, ce samedi 14 septembre, deux équipes seront présentes sur le site d’Agde, avec deux équipes U11 : les niveau 2 et les niveau 3.

Le rendez-vous est donné à 9 h 30 sur les stades Louis-Sanguin 1 et 2, pour un début des rencontres à 10 h.

Le président Alain Fabre est confiant en l’avenir : "L’USO est un club qui se porte bien, avec les valeurs du sport qui sont inculquées aux jeunes dès qu’ils foulent la pelouse, en même temps qu’ils apprennent les rudiments du foot. Au mois d’octobre, nous serons en mesure de faire un point précis sur toutes nos sections."

 


 


 

 

.

.

Un bel écrin pour la fête des associations

.

 

C’est sur la place Pierre-Thieule, redimensionnée, aménagée, fleurie, ombragée, que la municipalité de Pinet a organisé le forum des associations, permettant ainsi aux Pinétois de découvrir le riche tissu associatif de la commune.

La pétanque et le Picpoul basket-club, en plus de leurs stands, proposaient des animations et démonstrations qui ont attiré, n’en doutons pas, de futurs adhérents.

Étaient présents : le comité des fêtes qui, pour l’occasion, avait sorti le Porquet ; les Orts dins Pinet et les Amis jardiniers ; l’APE ; l’AJP ; le club des seniors ; le comité de jumelage ; le foyer rural ; les anciens combattants.

Le maire, Gérard Barrau, et les élus ont parcouru les stands, un moment d’échange avec les bénévoles et les futurs adhérents. En fin de matinée, la municipalité a offert l’apéritif à la population et le club de pétanque a proposé des grillades.

.


.

.

L’extension de l’école locale, une priorité pour la commune et une aubaine pour les écoliers

.

.

."En 2014, face au développement de la commune, à l’inquiétude des parents d’élèves, de la directrice et des enseignants, il nous a paru essentiel de placer le projet de construction de l’extension de l’école de Pinet comme priorité."

C’est par ces mots que le maire Gérard Barrau a démarré son discours inaugural des deux salles de classe.

En effet, le problème de sureffectif devenait crucial à Pinet. C’est donc avec une grande satisfaction que les Pinétois ont appris que la direction de l’éducation nationale, représentée, ce jour, par M. Louvois, remplaçant de M. Cazanave a accepté d’ouvrir un autre poste d’enseignant dans l’établissement.

Malgré les contraintes budgétaires fortes, un nouvel équipement a ainsi vu le jour. Sa conception a poursuivi des objectifs précis, respectueux des normes environnementales, d’accessibilité et de sécurité. L’éclairage et la ventilation sont naturels. Le bâtiment a une orientation bioclimatique : "Cette construction est une histoire d’hommes et de femmes, a ajouté Gérard Barreau. Il s’agit de celles de l’architecte Françoise Boullis, des bureaux d’études, de toutes les entreprises et de l’ensemble de l’équipe municipale. Je remercie également et félicite l’ensemble des agents communaux et notamment Michel Combes, responsable des services techniques".

Cette structure de deux salles de classe connectées, équipées chacune de tableau numérique, a coûté 366 920 € à la collectivité.

Ils ont été financés, en partie, par l’État à hauteur de 101 155 au titre de la DETR et de 57 600 € du Département.

Tour à tour, les différents élus ont pris la parole, c’est sur les mots de Vincent Gaudy, représentant Kléber Mesquida, président du conseil départemental, que ce sont terminés les discours : "L’école est le creuset de la République, les enseignants y ont la lourde tâche de façonner l’adaptabilité, le libre-arbitre et donner la formation qui permettra à nos enfants d’être les acteurs de la société de demain".

La visite du bâtiment a clôturé cette inauguration.

.